Vous êtes ici : Home > Nos produits > Catégorie 1
 

Réglementation biodéchets

Le 5 février 2016, le Sénat a, comme l'Assemblée Nationale en mai dernier, adopté la loi contre le gaspillage alimentaire. Désormais, il est interdit pour les grandes et moyennes surfaces de plus de 400 mètres carrés de détruire de la nourriture invendue encore consommable. Tous les jours, d'importantes quantités de nourriture sont jetées à la poubelle dans les restaurants scolaires, aliments dont les convives se sont servis et qu'ils n'ont pas mangés (voire, qu'ils n'ont même pas entamés), aliments dont les convives ne se sont pas servis lors de leur passage au self (par exemple, ils n'ont pas pris d'entrée ou de légumes), aliments dont les quantités préparées n'ont pas été ajustées aux besoins).

Valorisation des biodéchets de restauration

Vos biodéchets sont sources de valeur ajoutée
Les biodéchets finissent encore trop souvent dans la poubelle verte, avec les ordures ménagères, puis sont incinérer; ils se caractérisent par une très forte teneur en eau, de l'ordre de 60 à 90 %. Les incinérer revient donc à... brûler de l'eau. Une dépense d'énergie est alors nécessaire et oblige à alimenter le four de l'incinérateur. Un bilan ni écologique ni économique !
En triant les biodéchets à la source, on est à même de revaloriser ceux-ci de manière efficace :

- En compostant les biodéchets, on revalorise la matière organique en tant d'amendement naturelle,
- En méthanisant les biodéchets, on revalorise le pouvoir énergétique des biodéchets en tant que biogaz

Dernières actualités
Dispositif de formations qualifiantes élaboré par l'ADEME et le RCC : référent de site, guide composteur, maître composteur, chargé de mission déchets.
Participer au colloque « Des solutions locales pour un territoire bac carbone » Réduction des émissions de gaz à effet de serre, création d’emplois, performance, qualité de vie…, la transition vers une société bas carbone constitue aujourd'hui un défi majeur pour l'avenir des territoires.
Arrêté du 9 avril 2018 fixant les dispositions techniques nationales relatives à l’utilisation de sous-produits animaux et de produits qui en sont dérivés, dans une usine de production de biogaz, une usine de compostage ou en «compostage de proximité», et à l’utilisation du lisier
La lettre d'info
Composterre
Nos partenaires
 
Ils nous font confiance