Vous êtes ici : Home > Nos produits > Catégorie 1
 

Plateforme de compostage

La plateforme de compostage est particulièrement adaptée aux grands volumes de déchets organiques. Les déchets végétaux des déchèteries et les collectes de bio déchets, préalablement contrôlés, sont identifiés et pesés sur un pont-bascule avant d'être déchargés sur une zone réservée.
Pour favoriser la fermentation et réduire le volume des déchets, ces derniers sont broyés, alimenté par un chargeur, puis disposés en long tas appelés andains. En cassant la structure végétale, le broyage expose ses éléments aux micro-organismes et provoque le démarrage effectif du processus de compostage.
Par un jeu d'humidification, d'oxygénation et de montée en température, la décomposition est accélérée (12 semaines), soit au total 3 mois environ au lieu de 6 mois pour un compostage "traditionnel".
Au terme de la fermentation, les andains sont passés au cribleur (sorte de tamis), afin d'obtenir un produit fin et homogène.
Le compost est alors stocké 12 semaines supplémentaires pour une dernière maturation. Chaque lot de compost doit faire l'objet d'une analyse qualité auprès d'un laboratoire et répondre à la norme NFU 44-051 avant sa commercialisation.

Compostage matières organiques

Le compostage est un processus biologique de conversion et de valorisation des matières organiques (sous-produits de la biomasse, déchets organiques d'origine biologique...) en un produit stabilisé, hygiénique, semblable à un terreau, riche en composés humiques, le compost.

Les organismes responsables du compostage ont besoin de trois éléments pour vivre : de nourriture équilibrée, composée d'un mélange de matières carbonées (brunes-dures-sèches) et de matières azotées (vertes-molles-humides) ;
d'humidité, contenue particulièrement dans les matières azotées ;
d'air, dont la circulation est favorisée par les matières carbonées structurantes (dures).

Le compostage est une opération qui consiste à dégrader, dans des conditions contrôlées, des déchets organiques en présence de l'oxygène de l'air.
Deux phénomènes se succèdent dans un processus de compostage. Le premier, amenant les résidus à l'état de compost frais, est une dégradation aérobie intense. Il s'agit essentiellement de la décomposition de la matière organique fraîche à haute température (50 à 70 °C) sous l'action de bactéries ; le deuxième, par une dégradation moins soutenue, va transformer le compost frais en un compost mûr, riche en humus. Ce phénomène de maturation, qui se passe à température plus basse (35 à 45 °C), conduit à la biosynthèse de composés humiques par des champignons.

Dernières actualités
Suite au déclenchement du confinement pour enrayer l'épidémie de Covid-19, le monde du compostage a été secoué. Le Réseau Compost Citoyen a émis un avis qui est toujours disponible sur notre site.
Le Réseau Compost Citoyen a rédigé un plaidoyer pour inciter les électeurs et les candidats à s’emparer du sujet de la « G-Prox », à relayer.
Dispositif de formations qualifiantes élaboré par l'ADEME et le RCC : référent de site, guide composteur, maître composteur, chargé de mission déchets.
La lettre d'info
Composterre
Nos partenaires
 
Ils nous font confiance