Vous êtes ici : Accueil > Qui sommes nous ? > News > Le compostage de nos biodéchets : une réponse aux enjeux de l'économie circulaire
 

Le compostage de nos biodéchets : une réponse aux enjeux de l’économie circulaire


 
 
Le concept d'économie circulaire a le vent en poupe. Notre système économique historiquement régi par une logique de production linéaire (extraction, fabrication, consommation, destruction) se transforme progressivement pour s'inscrire dans une logique circulaire (extraction, fabrication, consommation, valorisation).
Cette tendance consiste notamment à faire de nos déchets des matières premières réutilisables dans le cadre d'un nouveau cycle de production.
 
Le déchet qui était un reliquat du système de consommation traditionnel dont on devait se débarrasser devient un produit valorisable. Dans le cadre de l'économie circulaire, le déchet n'est plus seulement considéré selon son coût de destruction, mais aussi selon sa valorisation potentielle.
 
Les pratiques de compostage de proximité des biodéchets s'inscrivent tout à fait dans cette tendance. Le compostage de proximité permet de récupérer la part fermentescible des déchets produits afin de les transformer en un amendement organique réutilisable sur le site de production.
Ainsi, le biodéchet se transforme en un nouveau produit qui peut être revendu sur le marché ou qui se substitue à un achat d'amendements organiques pour le producteur de compost.
 
Le développement du compostage dans certaines grandes métropoles mondiales, telles que San Francisco, permet d'atteindre des objectifs avancés de tri et de valorisation des déchets.
San Francisco souhaite atteindre l'objectif « zéro déchet, zéro gaspillage » d'ici 2020. La ville valorise actuellement 60% de ses déchets ménagers, et ce, notamment grâce à une politique incitative pour le développement des pratiques de tri et de compostage des biodéchets.
 
La France, avec l'appel à projets « Zéro déchet, zéro gaspillage » de l'ADEME, incite les territoires français à s'engager dans la logique de l'économie circulaire pour tendre vers un changement de logique vers une économie circulaire.
En terme de biodéchets, les nouvelles réglementations graduelles en vigueur obligent les gros producteurs de biodéchets à mettre en place le tri et la valorisation des biodéchets. Ainsi, tout producteur de plus de 10 tonnes de biodéchets par an se verra dans l'obligation de mettre en place un tri et une valorisation de ces biodéchets à partir du 1er janvier 2016. En ce qui concerne les déchets ménagers en France, approximativement un tiers sont compostables.
 
Le développement des pratiques de compostage de proximité est donc un levier important pour augmenter significativement le taux de valorisation des déchets produits en France et ainsi répondre aux enjeux de l'économie circulaire.
Un nombre croissant de collectivités locales et d'entreprises s'engagent pour développer les pratiques de compostage sur site.
Le bureau d'étude ComposTerre accompagne depuis 9 années ces acteurs dans leurs démarches pour relocaliser la gestion des biodéchets et ainsi permettre une réappropriation progressive de ces enjeux par les acteurs du territoire.
 
Dernières actualités
Arrêté du 9 avril 2018 fixant les dispositions techniques nationales relatives à l’utilisation de sous-produits animaux et de produits qui en sont dérivés, dans une usine de production de biogaz, une usine de compostage ou en «compostage de proximité», et à l’utilisation du lisier
La lettre d'info
Composterre
Nos partenaires
 
Ils nous font confiance